Drappier et l’Aube touchés par la grêle
Quel impact sur la vigne et les producteurs?

Dans l’Aube, plus particulièrement sur Bar sur Aube et Urville (Champagne Drappier), il a grêlé très violemment. Ce qui a endommagé environ 45% du vignoble de certains vignerons et prêt de 80% chez Drappier. Sur ces 2 communes, c’est pas moins de 180 hectares de vignes qui ont été touchés dont une centaine qui ont été ravagées.

Cédric Bouchard (Champagnes Roses de Jeanne) explique « qu’on se serait cru en Décembre », des grêlons de la taille d’une balle de golf ont décimé les vignes d’Urville à tel point qu’il ne restait plus une feuille sur les vignes, il y a aussi des pieds endommagés.

La problématique est maintenant de savoir s’il faut arracher ou laisser venir. De toute façon, c’est une mini crise qui a touché une partie de l’Aube car si les vignerons « laissent venir » pour voir comment réagira la vigne sur 2013, il faudra attendre au mieux au moins 2 ans pour que la vigne redonne des raisins propres à la vinification.

Grêle de Juin 2012 dans les vignes de l

Au pire, si les vignerons décident d’arracher, il faut attendre entre 5 et 7 ans pour travailler avec de bons raisins. Il faut minimum 3 ans (je pense que c’est la législation) pour que la vigne donne des raisins propres à l’élaboration du champagne. Il faut compter une année supplémentaire pour certains vignerons qui préfèrent travailler avec des raisins plus qualitatifs. Ensuite après vendanges, il faut compter 15 mois supplémentaires de mise en cave obligatoire pour que le champagne ait l’AOC. Certaines maisons préfèrent attendre 3 ans pour que le champagne gagne en maturité en en arômes.

C’est une mini-crise qui ne touchera l’Aube qu’en 2014 car les vignerons disposent de vins de réserve bloqués par le CIVC* qui permette de pallier à un an de besoin en bouteilles de champagne. C’est donc sur les vins de 2013 qui manqueront sur 2015 puisqu’une très grosse partie des vins de réserve ou la totalité manqueront. Pour remédier à cela, les grandes maisons de champagne comptent acheter les vins de réserve des vignerons qui n’ont pas été trop touchés par les intempéries et le Mildiou. Chose rare car le Mildiou a aussi été très présent sur le vignoble de l’Aube ainsi que cela de la Marne (cf article précédent sur le Mildiou).

Partagez autour de vous!
  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)


All rights reserved - www.paris-champ.fr by G. LECOINTRE - Enhanced by www.aurelienpiat.com