L’Été, deuxième forte période de consommation de Champagne

Le Champagne suit les différents modes de consommation. Outre-Atlantique, l’on consomme du champagne en été sur les plages et autres carrés privés d’une certaine catégorie de personnes aisées. Ce mode de consommation revient en France et il n’est pas rare de voir sur les terrasses de bar des bouteilles de champagne. Il est également servi à la coupe sur les terrasses. Un client restaurateur qui a une belle terrasse propose notre champagne Dehu à la coupe. Accédant à un premier prix : 7€ la flute de champagne, les clients le préfèrent à un verre de whisky et à 1 verre de vin (2 ou 3€ moins cher).

Champagne Henriot Blanc de Blancs

Les consommateurs préfèrent des champagnes frais et faciles à boire. Ainsi les champagnes issus d’une majorité de Chardonnay ont le plus leur places. En effet, ce cépage donne au champagne une belle fraicheur et une acidité. Les champagnes blanc de blancs sont donc plus abordables en terme de consommation dans les moments chauds : terrasses de café ou autre endroit comme pour débuter un barbecue entre ami avec un magnum de Ruinart blanc de blancs par exemple. Malheureusement, pour cacher cette acidité les vignerons ont besoin de doser, certaines fois un peu trop (environ 10g de sucre par Litre), mais quelques blanc de blancs bien faits n’ont pas besoin d’un sur-dosage. Cet effet sucré se retrouve dans la nouvelle gamme de champagne que Moet & chandon tente de lancer et qui à l’air de prendre sur le continent américain. En effet, Moet désire utiliser une coutume courante dans le monde de la nuit qui est « la piscine de champagne« . C’est le fait de mettre des glaçons dans le verre pour refroidir rapidement un champagne resté trop longtemps en température ambiante. Moet propose donc le Moet & Chandon Ice Imperial dans des verres et non des flûtes. Ce champagne est un demi-sec, dosé à 45 grammes par Litre. Personnellement, je préfère de loin des champagnes demi-secs qui ont été conçus pour la dégustation à température basse (4 ou 5°C) comme par exemple la cuvée Rich de Pol-Roger ou bien l’historique demi-sec de Veuve Clicquot.

Champagne Moet & Chandon Ice Imperial


Nous disons donc au revoir cet été à de superbes champagnes millésimés trop lourds pour cette envie de fraicheur et qui a contrario sont là pour se déguster. Exit le millésime 2002 qui se vend en ce moment et qui est le meilleur millésime de ces 15 dernières années au même niveau que le 1996. Mais, il est toutefois possible de faire un diner tout au champagne avec en apéritif un champagne blanc de blancs de préférence non millésimé pour garder une certaine fraicheur et de continuer sur un magnum de champagne Roederer brut par exemple qui s’alliera très bien avec des plats légers. la maison Bollinger et son Special Cuvée sont également une très belle alternative. du côté des vignerons indépendants, partez sur un Egly-Ouriet Vieillissement prolongé (ou VP).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *