Champagne Dehu Lechevalier

Bouteilles Champagne Producteur Dehu : Léa, Brut, Premier Cru Blanc de Noirs, Rosé, Blanc de Blancs

Ces champagnes de qualité sont le typique exemple d’un Champagne de Producteur bien équilibré entre rondeur sur certaines cuvées et acidités selon d’autre. Ce qu’il faut savoir pour ces champagnes de producteur, c’est que les vignerons font les champagnes qui leur plaisent contrairement à des champagnes de marque qui font des champagnes pour plaire aux autres.

LES CHAMPAGNES DEHU LECHEVALIER:

Champagne Dehu Lechevalier Brut
Avec une majorité de Pinot Meunier, ce champagne est très fruité. Il représente le champagne d’apéritif par excellence. IL se boit frais et ne se garde pas très longtemps. Excellent rapport qualité/prix. Prix : 15€

Champagne Dehu Lechevalier Rosé
Très bon rapport qualité prix pour un champagne rosé. 16,20€ la bouteille de champagne. Cette bouteille de champagne rosé a également l’avantage d’être proposée en bouteille transparente. Ce qui fait ressortir la couleur rosée. Prix : 17,50€

Champagne Dehu Lechevalier Blanc de Blancs
Ce Champagne est comme la cuvée Léa issu uniquement de Chardonnay, donc Blanc de Blancs, mais suit un élevage de 15 mois en cuve au lieu de 3 ans. Ce champagne est un tout petit peu plus acide. Prix : 17,50

Champagne Dehu Lechevalier Blanc de Noirs Premier Cru
Ce champagne est issu d’un vignoble de Cumières classé Premier Cru et exclusivement de Cépage Pinot : 95% Pinot Noir et 5% pinot Meunier. Ce Champagne est également classé dans les Champagnes Blanc de Noirs. Cette cuvée est très fraiche en saveur. Sa composition (95% de Pinot Noir et 5% de Pinot Meunier) a pour but de pouvoir consommer ce Champagne tout de suite ou de le laisser dans sa cave pendant maximum 2 ans. L’infime partie de Pinot Meunier donne la maturité suffisante pour déguster cette cuvée tout de suite. Avec une maturité plus tardive, le Pinot Noir permettra de le déguster plus tard. Ce Champagne Blanc de Noirs est assez vineux, mais allié à sa fraicheur naturelle, saura accompagné tout le repas sauf au dessert où le Dehu Rosé sera plus adéquate. Prix : 17,50

Champagne Dehu Lechevalier Blanc de Blancs Cuvée Léa
La Cuvée Léa est un champagne 100% Chardonnay donc Blanc de Blancs, elle est élevée 1 an en fûts de chêne et 2 ans en bouteille avant le dégorgement. Cette cuvée est de très bonne qualité. Elle est constituée uniquement du cépage roi de la Champagne : Le Chardonnay. Pour donner un peu plus de carateres à sa cuvée Léa, Thierry Niziolek, vinifie sa cuvée Léa 1 an en fûts de chêne, et ensuite sur lie pendant 2 ans pour favoriser la complexité des saveurs. Ce champagne est millésimé et pourtant cela n’est pas mentionné, humilité de vigneron oblige… Peut être est-ce du à l’approche plaisir personnel de vinifier cette cuvée qui porte le nom de sa fille… Prix : 22€

GAZETTE CHAMPAGNE DEHU LECHEVALIER N°11,
VENTEUIL le 25 Octobre 2010

Les vendanges sont maintenant terminées depuis quelques semaines. La Champagne change de couleur et prend ses teintes automnales. Le vignoble entre dans un repos bien mérité. Notre attention est maintenant tournée vers l’élevage de nos vins et de nos cuvées.

Cette année, le mot le plus entendu et employé dans les conversations champenoises lors de cette période des vendanges fut « TRI », le tri des raisins au pied de la vigne. Depuis quelques années, nous avions l’énorme privilège naturel de récolter des raisins sains et de qualité irréprochable.

2010, fut une année extraordinaire, une situation de jamais vu, avec une période très sèche en juillet, voire caniculaire, jusqu’au 15 août puis, soudain, une période humide et même très humide, ce qui a engendré quelques désagréments, notamment le départ et le développement de la pourriture grise. Même si notre Chardonnay restait indemne de ces attaques, la qualité du Meunier et du Pinot Noir fut plus hétérogène, c’est pourquoi nous avons imposé le tri de la vendange à nos cueilleurs.

Cette décision nous permet maintenant de vinifier des jus de qualité dotés de parfums d’agrumes, de fleurs, avec une belle richesse en sucres et une teneur en acidité assez élevée, confirmant ainsi notre envie d’exploiter au maximum le potentiel de notre matière première: le raisin.

GAZETTE CHAMPAGNE DEHU LECHEVALIER N°10,
VENTEUIL le 24 Août 2010

Les conditions climatiques rencontrées au mois de juillet, ont permis de garder un état sanitaire de la végétation très sain sans aucune attaque de maladies cryptogamiques (mildiou, oïdium, etc…). Les grappes ont profité de ces circonstances et se développent parfaitement. Les grappes sont de bonne taille avec parfois une hétérogénéité dans la grosseur des grains. Ce phénomène est appelé millerandage. Des conditions climatiques pluvieuses et froides au mois de juin, lors de la floraison, ont engendré une fécondation partielle de la fleur ayant pour conséquence la naissance de grains de petite taille. La végétation se trouve maintenant, au stade « Véraison », la maturation débute, la grappe grossit, les grains changent de couleur… Croisons les doigts pour la suite… Les prévisions météorologiques des jours prochains vont dans le bon sens, des températures estivales retrouvées et un ensoleillement idéal seraient les bienvenus pour une maturation parfaite.

GAZETTE CHAMPAGNE DEHU LECHEVALIER N°9,
VENTEUIL le 23 Juin 2010

La floraison a démarré timidement vers le 15 juin, Les conditions climatiques fraîches le matin et peu réjouissantes en milieu de journée en sont principalement la cause. Nous constatons désormais une accélération de la floraison qui tend même à se terminer dans les jours prochains grâce à une météo des plus estivales, en particulier pour la région de la Côte des Blancs où le Chardonnay plus précoce reste largement prédominant.

Les grappes sont de bonne taille, aérées. Il est cependant encore trop tôt pour se prononcer sur la récolte future, il est préférable d’attendre une fin de fleur générale. L’état sanitaire de la végétation est satisfaisant et ne présente pas d’attaque de différentes maladies (principalement le mildiou et l’oïdium). D’après les statistiques, la vendange a lieu 90 à 100 jours après la fleur. Cette année, ces calculs prédisent une vendange pour le 20 septembre…. à confirmer.

GAZETTE CHAMPAGNE DEHU LECHEVALIER N°8,
VENTEUIL le 3 Juin 2010

Depuis notre précédente lettre, le retour de conditions climatiques plus printanières permet un développement progressif et favorable à la végétation. Nous comptons 9 à 10 feuilles par rameau pour le Chardonnay ce qui situe le développement de la vigne en léger retard de 6 jours sur une période de 10 ans. Le Pinot meunier, cépage plus tardif, reste, quant à lui, en retrait par rapport aux autres cépages (5 à 6 feuilles par rameau). Pour chaque cépage, les inflorescences ( nos futures grappes ) sont désormais bien visibles. Il est trop tôt, évidemment, pour estimer une quantité de récolte, car il faut attendre le bon déroulement de la floraison, mais un comptage effectué dans les vignes nous permet de constater que le nombre des grappes par pied de vigne (entre 12 et 15 grappes) est de bonne augure pour la suite. Le dicton retenu par beaucoup de vignerons risque de faire parler de lui : Pluie à la Sainte Pétronille, change le raisin en grappilles. Et….il a plu le 31 mai…. l’avenir nous le dira…

GAZETTE CHAMPAGNE DEHU LECHEVALIER N°7,
VENTEUIL le 10 Mai 2010

La campagne viticole est désormais démarrée.
Après un début de développement végétatif rapide, dû à des conditions climatiques estivales, rencontrées en 2nde quinzaine d’avril, il semble que le revirement de situation constaté depuis le 1er mai, avec des températures matinales froides et des épisodes pluvieux, a ralenti le développement des rameaux voire même a contribué à une stagnation de la croissance végétative. Rien de dramatique cependant,….la situation reste saine et se situe dans la moyenne des 10 dernières
années. A ce jour, il existe une grande disparité d’évolution de la végétation:
– en fonction des cépages: le Chardonnay reste le cépage le plus précoce, le Pinot Meunier étant,
comme de coutume, plus en retrait.
– en fonction des secteurs et des régions viticoles champenoises
– en fonction de la date de la taille.
A surveiller :
Le 11, 12 et 13 mai: « Les Saints de Glace » Les « anciens » vont scruter le ciel et vérifier les dictons.. En effet, durant ces trois jours une baisse de la température peut s’observer et engendrer des gelées matinales tant redoutées…….

GAZETTE CHAMPAGNE DEHU LECHEVALIER N°6,
VENTEUIL le 13 Septembre 2009

Demain…

Au sein de notre vignoble, les premiers coups de sécateurs seront donnés demain, le 14 septembre 2009. Les raisins ont pu, tout comme nous tous d’ailleurs, profiter d’un vrai mois d’août estival. Leur maturation s’est poursuivie dans des conditions climatiques optimales. D’après les estimations météorologiques, ce temps rêvé devrait continuer encore quelque temps, de quoi réjouir nos coupeurs mais aussi permettre une fin de maturation parfaite. Le poids des grappes est en moyenne élevé, les prélèvements sur vignes ont permis d’estimer un poids moyen par grappe de 120 à 130 grammes. D’un point de vue œnologique, les jus s’annoncent de grande qualité avec un équilibre parfait et des richesses en sucres et en acides notables. Mais le plus remarquable reste l’excellente tenue et l’état sanitaire des grappes. La pourriture grise, qui parfois se retrouve à ce stade de maturation sur un ou deux grains sur quelques grappes, est totalement inexistante. Dernière ligne droite, derniers préparatifs avant la récolte…. Depuis quelques jours, la Champagne a commencé sa vendange sur quelques secteurs viticoles. Au sein de notre Maison, nous avons préféré retarder de quelques jours notre début des vendanges afin de profiter pleinement des conditions climatiques favorables à la maturation. Nous vous souhaitons une bonne lecture.

Bien sincèrement.
Champagne Dehu Lechevalier

P.S: C’est avec grand plaisir que nous vous invitons à découvrir cette période des vendanges au sein de notre Maison. Nous vous prions de nous prévenir de votrre venue afin de vous réserver le meilleur accueil.

GAZETTE CHAMPAGNE DEHU LECHEVALIER N°5,
VENTEUIL le 14 Août 2009

A ce jour, la modification de l’état physiologique des raisins se distingue clairement. Le stade « véraison » est atteint, il se caractérise par le changement de couleur des baies des raisins. Ce début de véraison, qui se généralise progressivement dans toutes les parcelles et pour tous les cépages, s’effectue sous des conditions climatiques favorables, avec un retour des températures estivales, un ensoleillement remarquable. L’état sanitaire de la végétation est sain et permettra le départ et l’évolution de la maturation dans de bonnes conditions. Actuellement, la grande question qui préoccupe les esprits champenois reste la fixation du prix du kilo de raisin qui sera vendu aux Maisons de Champagne, lors de la vendange, et la fixation du rendement, ou la quantité de raisin à l’hectare, à respecter pour l’élaboration du Champagne.
Une entente entre les acteurs champenois, vignerons récoltants et négociants, doit s’opérer dans un climat où les effets de crise économique sont significatifs dans certaines Maisons….Pas si simple…verdict le 2 septembre.

GAZETTE CHAMPAGNE DEHU LECHEVALIER N°4,
VENTEUIL le 14 Juillet 2009

La floraison est maintenant terminée pour les différents cépages. Cette période s’est avérée longue et aurait pu porté préjudice à la bonne évolution de la grappe (taille de la grappe, grosseur des grains, etc…). Fort heureusement, à ce jour, nous avons plutôt l’impression d’une floraison réussie. Le stade phénologique est très proche de la moyenne décennale. Maintenant, les conditions climatiques restent aléatoires avec des alternances de pluie et de soleil, les grains grossissent, la grappe prend forme et la végétation poursuit son développement. Malheureusement, les orages violents accompagnés de grêle sont toujours à craindre.

GAZETTE CHAMPAGNE DEHU N°3,
VENTEUIL le 19 Juin 2009

Les parcelles champenoises ont atteint désormais un stade végétatif important:

la floraison (point de départ du développement du raisin)
Il subsiste une grande hétérogénéité entre régions viticoles champenoises et cépages : si l’on remarque déjà une fin de floraison prononcée du Chardonnay dans la Côte des Blancs, on peut constater que le Meunier, cultivé dans quelques parcelles de la Vallée de la Marne, n’en est qu’à ses débuts.
Outre l’effet cépage, les conditions climatiques sont en grande partie responsables de ces disparités.
Ces derniers temps, la Champagne a connu des températures fraîches et des épisodes pluvieux et orageux , ce qui n’est pas très favorable à la bonne évolution de la fleur. Il est cependant encore trop tôt pour se prononcer sur la récolte future, il est préférable d’attendre une fin de fleur générale pour estimer l’incidence des inconvénients climatiques subis. D’après les statistiques, la vendange a lieu 90 à 100 jours après la fleur. Cette année, ces calculs prédisent une vendange pour le 15 septembre…. à confirmer.

GAZETTE CHAMPAGNE DEHU LECHEVALIER N°2,
VENTEUIL le 10 Mai 2009

Depuis notre dernière lettre, la végétation se développe progressivement selon des conditions climatiques caractérisées par des amplitudes thermiques journalières élevées (des matins froids et des milieux de journée chauds). A ce jour, nous comptons 8 à 10 feuilles par rameau pour le Chardonnay, ce qui situe le développement de la vigne en avance de 6 à 7 jours par rapport à la moyenne décennale. Dans les parcelles de Chardonnay et de Pinot Noir, les inflorescences (nos futures grappes) sont désormais bien visibles. Les Pinots Meuniers restent en retard de quelques stades par rapport aux autres cépages.
A surveiller:
Le 11, 12 et 13 mai: « Les Saints de Glace ». Les « anciens » vont scruter le ciel et vérifier les dictons..
En effet, durant ces trois jours une baisse de la température peut s’observer et engendrer des gelées matinales. D’après les estimations météorologiques, nous n’avons rien à craindre mais..

GAZETTE CHAMPAGNE DEHU LECHEVALIER N°1,
VENTEUIL le 26 Avril 2009

Après un hiver caractérisé par des températures inférieures aux normales décennales et un déficit hydrique
notable, le printemps s’est installé annonçant le départ du cycle végétatif de la vigne.
Les conditions climatiques rencontrées ces derniers jours, une fraîcheur matinale suivie de températures
estivales, permettent une évolution rapide de la végétation.
Nous pouvons compter 4 à 5 jours d’avance de développement végétatif sur une moyenne de 10 années.
A ce jour, il existe une grande disparité d’évolution de la végétation :
– en fonction des cépages: le Chardonnay reste le cépage le plus précoce, le Pinot Meunier étant,
comme de coutume, plus en retrait.
– en fonction des secteurs et des régions viticoles champenoises
– en fonction de la date de la taille.
Un bon départ de végétation sans aucune prévision de gelées de printemps tant redoutées

Partagez autour de vous!
  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)


All rights reserved - www.paris-champ.fr by G. LECOINTRE - Enhanced by www.aurelienpiat.com