Dégustation Champagne Laurent-Perrier et Delamotte du 9 Nov.

Le 9 Novembre 2009, nous avons eu le plaisir d’accueillir Mr Olivier Moulard, responsable Laurent Perrier pour une dégustation d’une partie de la gamme des Champagnes Laurent-Perrier. Nous avons successivement déguster les cuvées suivantes :

Nous avons tout d’abord débuté par la Cuvée Delamotte Brut qui apparaît fruité et très équilibré. Il apparaît équilibré entre les arômes (au nez) et les saveurs (en bouche). Un champagne constant sur tous les points qui a fait l’unanimité sur une identité marquée avec près de 80% de Chardonnay qui donne une finesse discrète mais présente.

Nous avons ensuite enchaîné sur la Cuvée Delamotte Blanc de Blancs, exclusivement constitué de Chardonnay, qui est le cépage identitaire de la maison Delamotte puisqu’elle est situé à Mesnil-sur-Oger, village réputé pour son Chardonnay. Champagne fin, avec un décalage interessant entre le nez, avec des arômes reconnaissables d’agrumes
à prime abord et ensuite une impression de beurré. Ensuite la bouche est très fine, des bulles de même calibre qui flatte tout dégustateur initié. Moins apprécié par les néophytes. Parfait cependant sur une viande blanche.

Nous avons ensuite terminé par la dégustation Laurent Perrier par le Brut LP que tout le monde connaît et ensuite par la cuvée la plus réputée de la maison et qui la hisse sur les plus belles tables macaronnées : Le Laurent-Perrier Rosé. Après un tour de table, cette cuvée est appréciée par les amateurs de champagnes rosés et d’autres n’ont pas été convaincus par le rosé car ils sont plus adeptes du brut mais ils avancent tout de même la qualité de cette cuvée très fine et très fruitée avec un retour en bouche très fruitée également. Un régal.

Résultats et impressions diverses :
La soirée devait terminé à 20h, certains participants sont resté jusqu’à 22h pour choisir leur cuvée qu’ils serviront à Noël. Le Delamotte Brut a fait l’unanimité par sa qualité et ses arômes ainsi que son petit prix “special dégustation”. Certains initiés se sont stockés sur le Delamotte Blanc de Blancs car cette cuvée est déjà très évoluée et peut encore se garder quelques années.

Pour conclure :
Le Champagne Delamotte a beaucoup plu et le Laurent-Perrier un peu moins mais c’est un peu faussé car les prix “spécial dégustation” était indiqués. Le Rapport Qualité/Prix/Plaisir penche sur le Delamotte naturellement.

Des dégustations prochaines sur d’autres marques sont fixées. La toute prochaine sur les Champagnes Deutz et Billecart-Salmon se déroulera le Lundi 7 Décembre 2009. N’hésitez pas à demander une invitation pour y participer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *