Le Millésime 2008 chez Krug

Nous osons déguster les pinots meuniers après les chardonnays et les pinots noirs grand cru.” Cette phrase jetée par Olivier Krug et son chef de Cave Eric Lebel est signe de qualité de leur vignoble.
En effet, le pinot meunier du champagne Krug reste la plaque tournante pour allier le chardonnay et le pinot noir, cette année de cru de Leuvrigny est pur et flatteur (vendangé tout de même le 21 septembre).

Vendangé le 27 septembre à Trépail, le chardonnay du champagne Krug est convaincant et complet comme celui de Villiers. Le cru du Mesnil (vendangé le 20 septembre) manque un peu de complexité.

Les réussites de l’année : les pinots noirs se sont tout aussi bien exprimés, voir mieux, sur le vignoble de Krug.
Le cru de Verzenay pourant difficile est compact et frais. Acide, le cru de Mareuil reste tout de même généreux et plein.

Les pinots, en général, ont réussi leurs rentrées tandis que les blancs de Krug se sont montrés trop timides.
Olivier Krug : “Il nous fait penser au 1988″, “Il lui manque des grands blancs pour apporter de la tension”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *