Comment est fait le Champagne Rosé

Rappelons que la couleur des vins est due à la couleur des peaux des raisins car ce sont ces derniers qui contiennent les pigments. Cependant en Champagne, il existe 2 types de raisons (=cépage dans une AOC), des raisins à peau noire : Pinot Noir et Pinot Meunier et des raisins à peau blanche : Chardonnay .
Et pourtant, on ne tire que des jus et vins de réserve blancs. Ceci est du à un pressurage rapide qui permet au jus de s’échapper des peaux de raisins pour ne pas se colorer.

Il existe deux façons autorisées : l’Assemblage et la Saignée

Le Rosé d’Assemblage : L’Appellation Champenoise est la seule encore à avoir le droit de produire du champagne rosé de cette façon. Avant la Champagnisation, on assemble au vin blanc, un vin rouge de pinot noir (AOC Coteaux Champennois) pour donner la couleur rosée que tout le mode connaît. Ce procédé est le plus répandu pour élaborer le Champagne rosé.

Le Rosé de Saignée : Ce procédé est un peu plus compliqué car il consiste à extraire le jus des raisins et le faire macérer avec des peaux de raisins noirs pendant quelques jours pour que le jus prenne la couleur rosé, mais pas rouge. Ainsi, le jus se marque par le contact des peaux et les champagnes rosés extraits par la suite sont plus tanniques et structurés que le champagne rosé d’assemblage. Les amateurs apprécieront davantage.

Les Références en Champagne Rosé : Champagne Ruinart Rosé, Laurent Perrier Rosé, Billecart-Salmon Rosé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *