Dossier RVF Mai 2016 : super sujet sur le marché Champagne

dossier RVF : débat sur le marché du champagne
dossier RVF : débat sur le marché du champagne

Dans ce dossier la RVF donne la parole aux acteurs champenois : 3 maisons de champagne familiales (champagne Taittinger, champagne Billecart-Salmon et champagne Bruno Paillard) et 2 vignerons (champagne Bérèche et champagne Egly-Ouriet), et je trouve cela une très bonne idée de leur donner la parole.. Dommage que les autres maisons de négoce et les coopératives ne soient pas représentées afin d’avoir la totalité du marché de la Champagne. Je conseille cette parution du mois de Mai, il y a aussi un report sur les primeurs 2015 à Bordeaux, je crois que je vais acheter un peu de Pessac-Léognan et de Sauternes…

Je ne vais pas recopier tout le dossier, ce n’est pas le but, mais je vous conseille de vous le procurer pour lire ce débat très intéressant.
Mais je me suis permis de reprendre une réponse pertinente par thème abordé, mais je vous conseille d’acheter la RVF de ce mois-ci, c’est très intéressant pour qui s’intéresse un minimum aux champagne et vin :

Les retombées du nouveau classement au patrimoine mondiale de l’Unesco :
Francis Egly : « Au niveau intrenational, cela devrait permettre à la Champagne d’être mieux connue, mais en ce qui concerne les vins cela ne va pas changer quand chose »

La concurrence des autres bulles du monde :
Pierre-Emmanuel Taittinger : « N’oublions pas non plus que la Champagne représente 300 millions de bouteilles sur les 4 milliards de flacons de vins effervescents produits dans le monde par an. Comme nous ne produirons jamais 4 milliards de bouteilles en Champagne, je ne considère pas ces gens comme des concurrents »

Le coût de production d’une bouteille de champagne :
Francis Egly : « Pour moi, là n’est pas le problème. En revanche, j’estime que les négociants devraient être plus exigeants sur la qualité des raisins sui leur sont livrées. »

La révolution du terroir :
Alexandre Bader : « Les vignerons ont certainement porté haut les couleurs de la Champagne et ont peut-être aussi remodelé le style des vins de certaines marques »

La rivalité entre les vignerons et les maisons de négoce :
Pierre-Emanuel Taittinger : « Toutes les grandes maisons de chamapagneont été créées par des vignerons. Monsieur Jean-Rémy Moët, lorsqu’il a commencé, était vigneron et possédait en tout et pour tout un hectare de vignes. »

Le goût du champagne :
Alexandre Bader : «  Nous trouvons ainsi des vins légèrement oxydés, élevés en fûts, en foudres, en vue intox, des vins d’assemblages ou des parcellaires, des blancs et des rosés. Quelle diversité! »

Le champagne Bio :
Francis Egly : « Pour ma part, je ne revendique pas travailler en bio, même si nous avons toujours respecté les sols que nous labourons. Nous n’avons jamais utilisé les fameux composts urbains (compost issu des poubelles de Paris, répandu dans les vignes champenoises dans les années 80 et au début des années 90). »

En kiosque, édition Revue du Vin de France / mois de Mai 2016
En kiosque, édition Revue du Vin de France / mois de Mai 2016

Hubert de Billy de la maison Pol-Roger
interrogé par la Revue du Vin de France

Hubert de Billy
Hubert de Billy / Pol Roger
Dans son dossier Grand Entretien, la Revue du Vin de France questionne une personnalité du vin, parfois, ce sont des personnalités champenoises qui sont interviewées comme Pierre Emmanuel Taittinger dans une édition précédente. C’est au tour d’Hubert de Billy qui représente la 5ème génération de Pol Roger à la tête de la maison, d’être interviewé dans ce « Grand Entretien ».

Hubert de Billy, arrivé en 1988 à la tête de la maison, explique que la maison de champagne Pol Roger s’inscrit dans la durée. Les champagnes et les procédés « maison » de vinification sont transmis de génération en génération, le mérite ne revient jamais à un seul homme mais à un travail d’équipe. Hubert de Billy rajoute que chez Pol Roger, ce sont deux équipes de dégustation qui « se rejoignent à un moment » pour élaborer un champagne dans le respect des valeurs de la maison. C’est un peu de la même façon qu’il a repris les reines du champagne Pol Roger, en suivant son oncle Jean Pol Roger et apprenant de lui avant de lui succéder.

Il est vrai que les maisons de champagne sont avant tout des maisons de négoce qui achètent des raisins mais certaines maisons ne préfèrent pas le mettre en avant. Chez Pol Roger, on est transparent de ce côté-là, Hubert de Billy revendique ce statut de Négociant. En effet, Pol Roger distribue environ 1.600.000 bouteilles de champagne dans le monde entier. « Tout marche bien en Champagne » entre les maisons de négoce qui achètent et les vignerons qui vendent les raisins. Chacun son métier, l’un vend des bouteilles à travers le monde et à le réseau pour le faire et l’autre produit du raisin de qualité. Pol Roger ne se fournit qu’en premier et grand cru de champagne comme chez le vigneron Didier Gimonnet dans la côte des blancs. Chez Pol Roger, c’était cette vision Pol Roger de « La Vigne au Vignerons, le vin aux négociants » jusque dans les années 60 jusqu’à l’arrivée du père d’Hubert de Billy qui commença à investir dans les vignes. Maintenant Pol Roger dispose de 89 hectares de vigne, ce qui lui permet de couvrir 50% de ces besoins.

Champagne Pol Roger Brut Réserve
Royal Warrant britannique
Le Champagne Pol Roger est connu pour faire partie des sept maisons de champagne officiel de la cour d’Angleterre. C’était le champagne favori de Winston Churchill et ce fut l’année dernière la champagne du mariage de Kate et William. Ce « Royal Warrant » britannique leur permet de rayonner fortement sur les pays anglo-saxons comme le Royaume Uni, l’Australie et les États-Unis. Comme l’explique Hubert de Billy, le champagne s’est démocratisé au cours du temps comme la boisson d’apértif (avant c’était le Whisky comme pour Winston Churchill) et de fait la maison Pol Roger a du suivre la tendance. En effet, Pol Roger proposait des champagnes issus d’une très grosse proportion de Pinot Noir, un peu de Pinot Meunier et très de Chardonnay car les anglais le consommait pendant le repas comme vin, ainsi les champagnes proposés étaient assez lourd « full body » selon l’expression anglaise, maintenant Pol Roger vinifie sont brut réserve à égale proportion de Pinot Noir, Pinot Meunier et Chardonnay, ce qui donne des champagnes ronds avec le Pinot Meunier et aérien avec la présence du Chardonnay.

De part ce statut de la reine d’Angleterre, la maison Pol Roger peut paraître « vieillote » mais c’est un maison qui suit l’ère du temps, comme pour la vinifiaction de son brut réserve ci dessus. Elle en a fini avec les fûts de chêne et en 2012, elle détient maintenant toutes ses cuves en Inox (plus de cuves en béton non plus » et elle fait partie des maisons de champagne qui n’utilise plus la fine de champagne (assemble de premiers crus de Cognac) pour renforcer la liqueur que l’on rajoute pour donner l’identité maison après dégorgement.

Parution dans Elle Magazine : « Champagne à Prix Malin » chez Paris-Champ.fr

2012 commence bien : des clients fidèles qui refont leur cave et une parution dans le magazine ELLE en tant que référence champagne dans son dossier spécial mariage. Dans le dossier Mariage ELLE dossier Paris, Paris-Champ.fr apparaît en haut à droite. J’ai proposé le Henriot Brut Souverain car l’on m’a demandé de proposer le champagne que mes clients futurs mariés appréciaient le plus. Ce champagne de mariage fait preuve d’une grande classe et son prix est très doux.
J’aimerais remercier la rédaction d’Elle Magazine pour cet article et les visiteurs/clients de Paris-Champ.fr pour leurs fidélités.

Zoom sur les quelques lignes et sur la bouteille Henriot brut souverain

1.UN CHAMPAGNE À PRIX MALIN
Chez Champagne Paris, on propose des
bouteilles à prix compétitifs, car
dégressifs selon le volume commandé

26,50€ maximum la bouteille Henriot
www.paris-champ.fr

ELLE Magazine du 20 Janvier 2012 : Dossier Special Mariage Paris

450 meilleurs vins dégustés par le RVF
dont 50 CHAMPAGNES…

Dans un numéro spécial de la fin de l’année, la Revue du Vin de France rappelle les 450 meilleures bouteilles qu’elle a dégusté sur l’année 2011. Sur ces 450 vins, il y a 50 meilleurs champagnes décomposés comme suit :

  • Champagne Brut sans année : le Billecart-Salmon Brut
  • Champagne Rosé non millésimé : le Billecart Salmon rosé
  • Rosé de Prestige généralement millésimée : 10
  • Cuvée de Prestige généralement millésimée : 38

Parmi ces cuvées de Prestige, nombre de cuvées sont millésimées en 2002 car c’est l’année de la décennie. D’ailleurs, la RVF rappelle l’excellence de ce millésime face à 2000 et 2004. Ces 2 derniers millésimes manquent de matière pour faire face au temps, les millésimes 2000 sont arrivés en fin de course, il faut les boire, les 2004 iront également dans ce sens dans quelques années. A contrario, les 2002 sont exceptionnels à la dégustation en ce moment et s’avère d’une très belle garde sur les 10/15 ans à venir. La RVF souligne de privilégier les 2002 à majorité Chardonnay car le millésime a favorisé davantage le cépage blanc.

Parmi cette sélection, j’ai moi même fait quelques achats de fin d’année pour me constituer une jolie personnelle exclusivement champenoise. En même temps, je vous donnerai ci-dessous les raisons pour lesquelles j’ai choisi telle ou telle bouteille :

Amour de Deutz brut 2002
Note RVF en 2000 : 16,5/20

C’est pour moi l’une des plus belles cuvées de champagne blanc de blancs. Bien évidemment le fait qu’il soit en millésime 2002 y joue beaucoup puisque maintenant le champagne Deutz est passé sur le millésime 2003 de l’Amour de Deutz. Je ne suis pas très fan des blancs de blancs et suis plutôt tourné vers les Pinot d’Aÿ (Bollinger) mais ce blanc de blancs, qui avec son temps en cave prolongé, développe des notes beurrées. Sur le même esprit mais un peu plus abordable, j’ai pris quelques Mumm de Cramant, célèbre blanc de blancs de la maison Mumm qui se donnait en main propre au château par les hôtes (d’où l’étiquette cornée en souvenir d’une remise en main propre)

Cristal Roederer 2002
Note RVF en 2004 : 17,5/20

Également en 2002, j’ai eu la chance de pouvoir « dégoté » quelques cristal 2002 à prix raisonnables. J’ai également acheté quelques Cristal 2004 en promotion (mais sans coffret). Je vais donc être obligé de les boire au lieu de les offrir. Qui en veut?

Bollinger Grande Année 2002
Note RVF en 2000 : 17/20

Alors là, j’ai craqué.. Le champagne Bollinger est vraiment ma maison préférée. J’ai encore ouvert une Bollinger Special Cuvée est toute la gamme est superbe quand on met en lien dans sa tête le prix de la bouteille. C’est vraiment selon le meilleur rapport qualité/prix/plaisir quand on veut viser le haut de gamme.
Quant à la Grande Année 2002, j’ai eu la chance de goûter ce champagne lors d’une dégustation que j’avais organisé à la cave avec la version rosé en 2002 (dommage qu’elle soit passé en 2004). Hormi le fait que la Grande Année de Bollinger se sert « frappée » dans les films de James Bond, c’est pour environ 80€ une cuvée qui rivalise largement (et je dirai même plus…) avec tous les Dom-Perignon, Krug & Compagnie… Pour terminer sur cette magnifique maison en achetant des « hors-gamme » comme les RD (récemment dégorgé), les 1999 du moment accompagneront ma collection RD (1996 et 1997) commencée depuis peu..

Pol-Roger Cuvée Sir Winston Churchill 1999
Note RVF : 19/20

C’est l’un des seuls millésimés 1999 qui a été très bien noté par tous, selon un confrère d’une très belle cave de la Place Madeleine, cette cuvée en 1999, est pour lui, la plus belle cuvée qui existe dans sa catégorie (aux alentours de 150€). Personnellement, je ne l’ai jamais goûté mais j’ai confiance, en mon confrère en premier lieu et en second aux diverses dégustations des autres cuvées que j’ai vraiment adoré. Je vous en dirai plus en 2012 quand j’aurais dégusté cette bouteille de champagne.

Mumm cuvée René Lalou 1999
Note RVF en 1998 : 16/20

Avec les Mumm de Cramant mentionnés plus haut, j’ai eu l’opportunité d’acheter ces bouteilles à très bon prix. Je ne me suis pas gêné.. Cette cuvée a le nom d’un très grand chef de cave de la maison Mumm qui a révolutionné la façon de vinifier et autre procédés internes dans la maison. Cette cuvée a été ressorti après une absence sur plusieurs millésimes. C’est un champagne, comme tant d’autres, qui a servit à des déjeuners de nos présidents de la république. La suite également au prochain épisode..

2 Revues de Presse presque 100% Vigneron

Gault Millau Novembre 2011 & Cuisine et Vins de France hors-série Septembre-Octobre 2011
Sources : Gault & Millau Novembre 2011 & Cuisine et Vins de France hors-série Septembre-Octobre 2011

Dans ces 2 dossiers Spécial Vins (113 pages au total) pour choisir son vin pour les fêtes de fin d’année, seules 16 pages sont consacrées au champagne. Et sur ces 16 pages, seules 3 pages mettent en avant les maisons de champagne. La mouvance du retour aux sources par la mise en avant des vignerons se confirment, plus de 6 pages de sélection sur les champagnes de récoltant manipulant (R.M) et Le reste des pages contiennent des publicités.

En préambule, Cuisine & Vins de France met en avant une présentations de la champagne par ses acteurs soulignant que le succès du champagne vient des maisons qui ont su faire prendre la mousse à l’International. En 2010, c’est plus de 319 millions de bouteilles de Champagne qui se sont vendus sur 196 pays et c’est toutes les 4 secondes qu’une bouteille de champagne de Moët & Chandon est ouverte. La formule du succès de ces grandes maisons est, selon eux, du à 3 piliers majeurs :

« Se procurer la quantité de raisin nécessaire
Engager un chef de cave pointu
Mettre en place des marques fortes rayonnant mondialement »

Ensuite, il est rappelé que ces maisons de champagne s’approvisionnent chez les vignerons qui de plus en plus, vinifie eux mêmes leur champagnes comme le montre la sélection de récoltant-manipulant.

A contrario, le préambule du dossier champagnes de Gault & Millau rappelle comment s’élabore un champagne et fait le distinguo entre le brut sans année et le millésimé, ci-dessous un rappel :

LE CHAMPAGNE BRUT « SANS ANNÉE »

Appelé plus communément champagne brut, le brut sans année est un assemblage de vins de l’année en cours + une proportion moins importante de vins de réserve (vins antérieurs). Ce champagne est également appelé multi-millésimé. Légalement, cet assemblage doit rester 15 mois minimum en bouteille et en cave avant sa commercialisation.

LE CHAMPAGNE MILLÉSIMÉ

Au contraire, champagne ne provient que d’un seul millésime. Les champenois ne millésiment que dans les meilleures années et est donc plus rares. Les vins non sélectionnés sont utilisés pour l’assemblage du champagne brut sans année (il n’est pas constitué que de mauvais millésimes, n’ayez crainte). Ce champagne millésimé a pour obligation de rester minimum 30 mois en bouteille et en cave avant sa commercialisation. Une page dans Cuisines & Vins de France est d’ailleurs dédié au millésime 2002.

Tous les Champagnes Agrapart Grand Cru Blanc de Blancs d'Avize

SÉLECTION DE CHAMPAGNES DE VIGNERON

Parmi cette sélection, des noms réputés de vignerons reviennent comme Larmandier-Bernier, Pierre Gimmonnet & Fils, Agrapart & Fils Grand Cru, Françoise Bedel, Franck Pascal, Pierre Moncuit & Fils Grand Cr, Benoît Lahaye, Dehours, Chartogne Taillet et Alfred Gratien qui n’est pas un récoltant manipulant mais travaille dans le même esprit. Cuisine & Vins de France met encore plus en avant le travail de ces vignerons par des portraits : Francis Boulard et sa fille qui sont des précurseur dans le bio en champagne, Tarlant à Oeilly qui est une maison de négose qui met en avant le travail de vinification comme tout vigneron et la Chantal & Pierre Gonet qui font partie d’une famille très réputée au Mesnil sur Oger, terroir Grand Cru de la Côte des Blancs. Le Magazine Gault & Millau propose 2 sélections : une « brut sans année » et une « millésimé ».

SÉLECTION DE MAISONS DE CHAMPAGNE

Toujours même découpage pour le Gault & Millau qui propose une sélection de brut des maisons alors que Cuisine & Vins de France préfère les classer dans un dossier plus général : Millésimé 2002″ avec des vignerons. Parmi la sélection, je retrouve mes champagnes préférés ainsi que mes coups de coeur, je les classerai de la façon suivante :

Coup de Coeur : Henriot Brut Souverian

Les Champagnes d’Apéritif/de fête

Champagne Henriot Brut Souverain
Champagne Mumm brut Cordon Rouge
Champagne Deutz Brut Classic
Champagne Perrier Joüet Grand Brut
Champagne Ruinart Brut R

Les Champagnes de dégustation

Champagne Billecart-Salmon Brut Réserve
Champagne Jacquesson Cuvée 734
Champagne Roederer Brut Premier

Les Champagnes de Repas

Champagne Gosset Grand Brut
Il s’alliera avec des crustacés ou des poissons
Champagne Krug Grande Cuvée
C’est un champagne puissant qui peut convenir sur des volailles.
Champagne Ayala Brut Majeur
Il ira avec des huîtres
Champagne Pol Roger Cuvée Rich
Étant demi-sec, il ira avec des desserts sucrés

LE MILLÉSIME 2002 EN CHAMPAGNE

Ce millésime est positionné entre le 2000, faible selon moi et millésimé car c’était l’an 2000, et le 2004 qui est plus tendre. Le 2002 est l’un des meilleurs millésimes de la décennie, il est sur la lignée des plus grands millésimes des années 90 comme le 1990 et le 1996. Pour certaines maisons et vignerons, il ne reste presque plus de 2002 et ont commencé à commercialiser le 2004. La sélection propose les meilleurs 2002, mais les 2004 sont très bien également, ci dessous un extrait des 2002 :
Drappier brut millésime exception : millésime actuel 2004
Pommery brut grand cru : millésime actuel 2004
Jacquesson millésime 2002
Bollinger Grande Année 2002

Art de Service d’un grand Champagne Blanc de Blancs

Verre pour servir le Champagne Salon

Dans la Revue du Vin de France de Juillet / Août 2011, Pascal Agrapart propose une façon originale pour les néophytes et une évidence pour les puristes de déguster son champagne haut de gamme : l’Avizoise millésimée. Il préconise de carafer ce type de vin.

Dans les mœurs, le champagne est un produit qu’on sort du réfrigérateur et qu’on ouvre à la dernière minute en faisant sauter le bouchon. Pascal Agrapart préfère que l’on déguste son champagne après l’avoir carafé 30 minutes minimum avant le service. Ce champagne ne craint pas l’oxydation car il a été vinifié en barrique (petit fûts bois) et tiré liège. A contrario, c’est un bienfait pour ce champagne car les arômes se libèrent plus rapidement pour avoir plus de sensations à la dégustation. Il m’arrive d’avoir l’impression que le second verre est meilleur que le premier parce que le champagne a monté en température et libère plus d’arômes. Dans cette fiche technique de la RVF, Pascal Agrapart conseille de servir son Avizoise millésimé blancs de blancs grand cru à une température de 10 degrés. Et dans un verre à dégustation ou plutôt une flûte très technique (avec un buvant refermé pour garder les arômes) de type « Grand Champagne » de Philippe Jamesse.

Pour ma part, je fais confiance à la maison Salon Delamotte qui a une très grosse expérience dans l’élaboration, la dégustation et le service de très grands vins de champagne. D’ailleurs, les vignes sont situées à quelques kilomètres du champagne Agrapart puisque le champagne Salon est au Mesnil-sur-Oger et Agrapart à Avize. Ce sont les 2 communes classées grand cru les plus réputées de la Cote des Blancs. J’utilise donc leur verre à dégustation : « Riedel Sommelier » pour boire le champagne.

Classement RVF Noël 2010

La Revue du Vin de France dans son Dossier Spécial Noël 2010 propose sa Sélection de Champagnes Brut, Rosés et Cuvées Spéciales Millésimées qui coïncident avec notre sélection de champagnes. Les maisons qui ont les meilleures notes par rapport à leurs prix de vente sont Billecart-Salmon et Bollinger. La première maison hisse en première position 2 catégories : meilleur champagne brut : Billecart-Salmon brut réserve et meilleur champagne rosé : Billecart-Salmon Rosé Réserve.

Bollinger Grande Année rosé 2002
Krug brut 1998
Pol Roger brut Sir Winston Churchill 1999

Dom-Pérignon Oenothèque rosé 1990
Krug brut rosé
Laurent-Perrier brut rosé Cuvée Alexandra 1998

Bollinger brut R.D 1997
Charles Heidsieck Blancs de Millénaires 1995

Dom-Pérignon Brut Vintage 2002
Krug Brut Grande Cuvée
Louis Roederer Cristal 2004

Bollinger Grande Année 2000
Philipponnat Brut Clos des Goisses 2000
Veuve Clicquot Brut Grande Dame 1998

Deutz Brut Amour de Deutz 2000
Deutz Brut William Deutz 1999
Deutz Brut Rosé William Deutz 1999
Salon Blanc de Blancs 1997

Billecart-Salmon brut Nicolas François 2000
Billecart Salmon brut rosé
Egly-Ouriet brut grand cru 2003
Gosset extra-brut Célébris 1998
Henriot brut les Enchanteleurs 1996
Mumm brut René Lalou 1998
Laurent-Perrier brut Grand Siècle
Louis Roederer brut 2004
Perrier-Jouët brut Belle Époque 2002
Taittinger blanc de blancs Comtes de Champagne 1999

Alfred Gratien brut rosé cuvée Paradis
Billecart-Salmon brut Réserve
Drappier Brut Grande Sendrée 2002
Pol Roger brut Vintage 2000
Ruinart brut Dom-Ruinart 1998

Alfred Gratien brut cuvée Paradis
Ayala brut Perle 2002
Bollinger Brut Rosé
Deutz Brut Classic
Nicolas Feuillate brut rosé Palme d’Or 2003
Veuve Clicquot brut rosé

Drappier Brut Quattuor Blanc de 4 Blancs
Gosset brut 2000
Louis Roederer Brut Premier
Moët & Chandon brut rosé grand vintage 2002
Perrier-Jouët brut rosé
Pol roger Brut Réserve
Pommery Cuvée Louise 1999
Veuve Clicquot brut Carte Jaune

Philipponnat brut Royale Réserve

Bollinger brut Special Cuvée
Drappier brut Carte d’Or
Gosset brut Grand Rosé
Henriot blanc de blancs
Laurent-Perrier brut rosé

Ayala brut majeur
Charles-Heidsieck brut réserve
Demoiselle de Vranken rosé
Henriot brut Souverain
Ruinart brut R
Taittinger brut Réserve

Première parution de Paris-Champ.fr sur une revue spécialisée

Couverture de ce numéro du 3ème trimestre 2011 qui fait un article sur Paris-Champ.fr

Paris-Champ.fr remercie la rédaction de l’Amateur de Vins & Spiritueux pour son article dans son munero de Septembre/Novembre/Décembre 2011

Paris-Champ.fr

Bon plan champagnes de marque
« Paris-Champ n’est pas un site de vente classique », expose Guillaume Lecointre, le directeur des ventes. En effet, il s’agit d’un blog couplé à un travail de fond de grossiste, ce qui explique l’excellente offre et les prix imbattables (livraison par caisses de 6 bouteilles minimum). L’entreprise achète en effet par grosse quantité et entrepose les meilleures marques de champagne dans une cave à Levallois-Perret. Comme beaucoup de blogueurs, Guillaume Lecointre, s’est mis à partager sa passion et ses réflexions personnelles sur la Toile. Il se targue de recevoir 7900 visites par mois et écoule 45000 bouteilles par an, uniquement des noms (tous les bruts, des grands marques, de Bollinger à Taittinger en passant par Ruinart) mais aussi quelques récoltants-manipulants archicornnus comme Egly-Ouriet.
Les Plus. Les offres de grands (=grosses bouteilles de champagne) contenants rarissimes! Livraison en France, pour 10 euros seulement en région parisienne, mais aussi à l’étranger. Le paiement se fait à la livraison. Possibilité de venir chercher soi-même la marchandise.

Revue de Presse numéro Special RVF : Quelques nouvelles de la Champagne…

Pierre-Emmanuel Taittinger

Zoom sur la famille Taittinger

Dans un dossier de quelques pages, Pierre-Emmanuel Taittinger s’explique. Son approche du vin et du champagne est très simple, « Il y a 35 ans que je ne crache plus de vin ». Il fait partie des rares personnalités qui pensent que les notations ne veulent rien dire. Seuls le contexte et la notion de partage comptent. Il rapproche le champagne à la femme, « on ne parle pas de laideur d’une femme, alors pourquoi s’attarder sur les défauts d’un vin.. ». Les notations comparatives ont permis, selon lui, à éduquer le consommateur. Maintenant que l’éducation est faite, il n’a plus besoin et il sait quand un vin est bon. Les prix des grands vins sont démesurés, le champagne est certes un produit de luxe, mais doit rester accessible. Cette vision est possible chez Taittinger car cette marque reste familiale. Ainsi, P.E Taittinger affirme ne pas toucher de stock-options, ni de bonus quand d’autres maisons doivent reverser des dividendes à des actionnaires. Cela se retrouve donc inévitablement dans les prix du champagne, quand on trouve un Comtes de Champagne aux alentours des 110€ alors qu’un Dom-Perignon est positionné vers 135€.

Le Millésime 2010 en champagne?

Le millésime a obligé à vendanger rapidement car le dernier mois a vu apparaître de la pourriture sur les baies. Les Pinots ont souffert, surtout le Pinot Meunier, alors que le Chardonnay s’en est beaucoup mieux tiré. Les champagnes blancs de blancs pourront être millésimés. Chez Roederer par exemple, le Cristal ne sera pas millésimé mais le Rosé et le Blanc de Blancs le seront, ce dernier étant d’une belle réussite. Malgré une année difficile pour le Pinot Noir, Egly-Ouriet s’en sort plutôt bien et millésimera même son coteaux champenois en 2010.

Les récoltants-manipulants de renom hébergent leurs visiteurs?

Les 2 meilleurs vignerons se lancent dans l’hôtellerie, Egly-Ouriet a racheté une maison sur Ambonnay pouvant accueillir dès 2012 une quinzaine de chambres. Selosse, à Avize, l’avait précédé en rachetant le château de Bricout pour y installer des chambres d’hôtes. Nul doute que ces chambres pourront accueillir les touristes pour visiter les caves de ces 2 célèbres récoltants-manipulants d’Ambonnay et d’Avize.

Les grands vins sont-ils devenus des produits de luxe?

Dans la fin de ce numero special, le débat des grands vins est lancé avec plusieurs intervenants dont 2 champenois de renom : Carol Duval-Leroy et Frédéric Rouzaud directeur général de la maison Louis-Roederer. La P.D.G de la maison de champagne Duval-Leroy dénonce le côté bling-bling des buveurs d’étiquettes. L’offre est tellement infime que les prix s’envolent et laissent de côté un grand nombre d’amateurs. Frédéric Rouzaud parle plutôt d’un juste retour d’un savoir-faire sans cesse remis en question. La spéculation qui se fait donc, est-elle inquiétante? Selon C. Duval-Leroy, cette envolée des prix des grands crus de Bordeaux lui ont permis de découvrir d’autres régions plus accessibles comme les Côtes du Rhône. Selon le D.G de Louis Roederer, cette spéculation est due à créer « artificiellement de la rareté » pour faire grimper les prix et cela est dangereux en cas de fragilité conjoncturelle.

Source : Revue du Vin de France

Les Grands Vins Blancs de France

James Turnbull, dans son ouvrage “Les Grands Vins Blancs de France” fait une tour d’horizon de tous les vins blancs exceptionnels français : les sauternes, les bourgognes, les Vins de Loire et les Champagnes également que je vais présenter. Chaque Champagne est présenté en grandeur nature et de l’autre côté sont expliquées les spécificités des maisons ainsi que celles de la cuvée sélectionnée.

Le cahier vin commence par des champagnes de renommée internationale telles que Krug Grande Cuvée, Cristal Roederer, Taittinger Comtes de ChampagneDom-Perignon et Salon Mesnil ne sont pas loin pour compléter le dossier… A noter la présence du Récoltant Manipulant Selosse ainsi que quelques champagnes particuliers : Bollinger Special Cuvée et Gosset Grand Millésime. Zoom sur ces 2 dernières cuvées : Première similitude sur ces 2 grandes maisons de Champagne, elles sont toutes les 2 basées à Aÿ, une des capitales du Pinot Noir. De fait, le cépage de prédilection de ces deux maisons sont le Pinot Noir. Ces maisons créent des cuvées de superbes puissances issus de ce cépage.

Bouteille Champagne Bollinger Special Cuvée

Bollinger Special Cuvée
Les gens de Bollinger sont contents d’être jugés sur leur cuvée de base, le Special Cuvée non millésimé, dont ils sont légitimement fiers. C’est un champagne riche et corsé produit à partir des trois cépages champenois, provenant des crus presque tous classés grands crus ou premiers crus dont une partie provient de la commune d’Aÿ. La bouteille de Bollinger Special Cuvée, qui est supérieur en qualité à de nombreuses cuvées de luxe, est essentiellement un champagne d’apéritif. Cependant, sa vinosité lui permet de s’accorder avec brio au foie gras, ou à des gigolettes de volaille aux morilles.

bouteille champagne Gosset grand millésime

Gosset Grand Millésime
Les raisins qui servent pour l’élaboration du Gosset Grand Millésime proviennent de seize crus presque tous classés grands crus. Après la vinification et la prise de mousse à la manière traditionnelle de la maison, il passe sept ans sur lattes à s’enrichir sur sa lie, à titre de comparaison, le minimum légal est de trois ans et la période usuelle pour un champagne millésimé de qualité est de 5 ans, avant d’être préparé pour la vente. Et cela se sent dans le verre : grande finesse, intensité, concentration aromatique, raffinement absolu… Toutes ces qualités contribuent à en faire une bouteille mémorable pour les grandes occasions. Le Gosset Grand Millésime appelle un plat savoureux comme des suprêmes de pintades fermières au champagne.