Les ventes de champagne en 2011

Je suis revenu de Champagne dernièrement avec les chiffres officiels du CIVC (Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne) sur les les expéditions de champagne en 2011. La Champagne se porte bien en 2011 car elle a augmenté de 7,3% le Chiffre d’Affaires par rapport à 2010 avec 4,4 milliards d’€ de C.A. En volume, les expéditions de bouteilles ont augmentées de 1,1%, ce qui montre que les producteurs ont su valoriser leur champagne l’année dernière. 

Cela fait presque 323 millions de bouteilles sorties des caves champenoises et sont réparties de la façon suivante : 
– maisons (= Négociant Manipulant) : 69% comme Laurent-Perrier
– vignerons (= Récoltant Manipulant) : 22,1% comme Egly-Ouriet
– coopératives : 8,9% comme Nicolas Feuillatte

Les maisons de champagne ont une augmentation de 1,6% des volumes tout comme les coopératives avec 2,5% d’augmentation. Seuls les vignerons sont en baisse par rapport à 2010 avec -1,2% en volume.

Les expéditions sont distinguées en 3 catégories : France Métropolitaine, Europe et Grand Export (hors union communautaire). La France affiche des ventes à hauteur de 56,2%, alors que l’Europe a acheté 25,51% et le grand export 18,29% des bouteilles de champagne expédiées. La France reste le premier consommateur de champagne malgré une baisse de consommation de 1,9% par rapport à 2010. Les 10 premiers pays consommateurs sont : 
– France : 181,6 millions de bouteilles
– Royaume Uni : 34,5 millions
– États-Unis : 19,3 millions
– Allemagne : 14,2 millions
– Belgique : 9,5 millions
– Japon : 7,9 millions
– Italie : 7,6 millions
– Suisse : 5,6 millions
– Australie : 4,8 millions 
– Espagne : 3,6 millions 

Notons que dans les 5 pays qui suivent ce classement la Guadeloupe et la Martinique y figurent avec respectivement 1,5 et 1,4 millions de bouteilles de champagne expédiées et que les Dom-Tom réunis pourraient figurés dans ce top 10 avec plus de 4,5 millions. Ou cela pourrait encore faire grossir le résultat de la France même si c’est considéré comme le grand export. 

Sur le marché France, les ventes se divisent de la façon suivante : 
– maisons : 55,3%
– vignerons : 35,9%
– coopératives : 8,8%

Sur le marché Europe, les ventes se divisent de la façon suivante : 
– maisons : 84,1%
– vignerons : 4,9%
– coopératives : 10,9%

Sur le marché Grand Export, les ventes se divisent de la façon suivante : 
– maisons : 90%
– vignerons : 3,8%
– coopératives : 6,2%

Les maisons de champagne disposent d’un quasi monopole sur les marchés Europe et Monde alors qu’en France ces maisons de négoce ne détiennent qu’un peu plus de 50% des parts de marchés. Ces chiffres rejoignent la notion évoquées par Hubert de Billy (champagne Pol Roger) dans un précédent article qui met en avant les réseaux des grandes maisons que n’ont pas les vignerons. Les vignerons sont beaucoup plus implantés en France qu’en dehors. Et les coopératives gardent presque le même cap dans ces 3 secteurs.

Source : CIVC – Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *