Historique des cuvées de Prestige

Les maisons de champagne sont les premières à voir distinguer les meilleurs raisins, les meilleurs terroirs ainsi que les millésimes capables de défier les temps. Le chef de cave se transforme alors en chef d’orchestre qui compose une œuvre avec ces caractéristiques. En 1876, Louis Roederer fut le premier à créer une cuvée d’exception sous la demande du Tsar de Russie Alexandre II. Le forme plate du cul-de-bouteille et la couleur transparente répondait à des critères de sécurité pour éviter l’empoisonnement. À contenant exceptionnel, Louis Roederer pensait qu’il fallait un contenu exceptionnel. Au XIXème siècle, le champagne Louis Roederer produisait déjà un blanc de blancs avec des Chardonnays de la Côte des Blancs, un rosé avec des raisins issus de la Vallée de la Marne et un brut millésimé provenant de raisins de la Montagne de Reims. Louis Roederer décida de sélectionner les meilleurs terroirs de ces trois vignobles dans des proportions égales, un tiers de chaque vignoble et la cuvée Cristal Roederer est toujours vinifiée de la même façon.

Cristal Roederer 2004 : Même composition qu'à sa création en 1876 par Louis Roederer

Des Cuvées à l’Encontre d’un Style Maison :
Ces cuvées d’exception vont à l’encontre du style instauré par les maisons de champagne depuis des années, le brut sans année des maisons a effectivement le même style lissé dans le temps avec les vins de réserve de plusieurs millésimes et le dosage maison. Cependant, ces cuvées de prestige sont plutôt le focus d’une typicité d’un millésime et d’une provenance spécifique d’un terroir. À tel point qu’après les vendanges, le chef de cave ne sait toujours pas si la récolte pourrait être millésimée. C’est seulement à la dégustation des vins clairs que le chef de cave décide de millésimer. Cependant, les meilleures maisons de champagne vinifie les crus séparément pour pouvoir composer leurs cuvées d’exception dans le même style : fraicheur et finesse par exemple. Elles laissent la typicité d’un millésime avec les crus non sélectionnées à la cuvée intermédiaire millésimé comme par exemple le millésimé intermédiaire Deutz blanc de blancs millésimé et l’Amour de Deutz millésimé haut de gamme.

La Magie du Chardonnay :
Le Chardonnay est la pierre angulaire dans l’élaboration d’une cuvée de Prestige car elle a une capacité de vieillissement bien au dessus des deux autres cépages. S’il existe des rares bouteilles de champagne de prestige composées à 100% en Pinot Noir, il n’existe pas l’équivalent en mono cépage millésimé Pinot Meunier car ce cépage a une période végétative plus courte et ainsi il arrive à maturité plus tôt. De ce fait, dans la bouteille il y a un décalage de maturité avec le Pinot Noir et le Chardonnay. Ainsi, le Pinot Meunier est même très rarement utilisé pour l’élaboration de cuvée haut de gamme sauf pour l’exception Krug brut Grande Cuvée. Le Chardonnay provient dans la majorité des cas de la Côte des Blancs car c’est dans cette zone que l’on trouve les meilleurs terroirs de Chardonnay qui coïncident avec les communes classées en grand cru telles que Avize, Mesnil-sur-Oger, Cramant et autres… Cependant certains élaborent des blancs de blancs de prestige en accord avec le style maison. Jean-Pierre de Mareigner, chef de Cave de Gosset, s’approvisionne dans des communes de la Montagne de Reims. Selon lui, les Chardonnay de la Côte des Blancs ont une fraicheur un peu trop vive et il a besoin d’apporter à sa cuvée un supplément de gras et d’amplitude apporté par les Chardonnay de la Montagne de Reims.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *