Dégustations du Weekend : Jacquesson et Agrapart

Ce weekend avec un groupe d’amis et de la famille, nous avons dégustés 2 champagnes atypiques du paysage champenois : Jacquesson et Agrapart.

Champagne Jacquesson Cuvée 733 et Agrapart Cuvée Terroir Grand Cru

Chez Jacquesson, nous avons dégusté la cuvée 733 qui n’a pas fait l’unanimité. Ce Champagne est apparu pour tout le monde comme trop acide. Cela est certainement du au fait que ce champagne est très peu dosé, seulement 2,5 grammes de Sucre par Litres, ce qui lui confère une acidité supplémentaire. Cependant, il a le panache des vieux millésimes. Basée sur la récolte 2005, ce champagne développe en effet des saveurs plus recherchées, elles donnent même l’impression de déguster un champagne plus vieux que ceux dégustés auparavant. Pour apprécier le champagne Jacquesson 733, il faut avoir une approche dégustation pure ou le placer sur un mets en accord, surtout ne pas le servir en apéritif seul.

Chez Agrapart, nous avons pu dégusté le Champagne Brut Blanc de Blancs Grand Cru Cuvée Terroirs, cette cuvée est à l’opposé de Jacquesson n°733. En effet, cette cuvée uniquement vinifiée en Chardonnay issue de la commune d’Avize Grand Cru est un peu plus dosée : 7 grammes de sucre par litres. D’ailleurs la gamme Agrapart est présentée d’ailleurs avec des couleurs flashantes et est déclinée selon le dosage. Plus on monte en gamme et moins les champagnes sont dosés : Cuvée Minéral Grand Cru, Cuvée Terroirs Grand Cru et la cuvée le moins dosée : 7 Crus. Comme tout blanc de blanc, Agrapart est un champagne très fin, qui tend vers l’extra-brut, pour un apéritif prolongé ou Amuses Gueules Iodés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *