Atout majeur en Champagne : le Vignoble

La constition d’un vignoble en Champagne est si ardue que seule une volonté familiale peut y parvenir. De Pommery à Tarlant, l’échelle est certes différentes mais le but est le même : la qualité.

Champagne Tarlant, 13 hectares de vigne, production 90.000 à 100.000 bouteilles. Champagne Pommery, 300 hectares, l’un des plus vastes vignobles de la Champagne : 6.5 millions de bouteilles. La propriété familiale d’Oeuilly et la grande maison de négoce n’ont a priori rien en commun, si ce n’est un vignoble de grande qualité.

Champagne Pommery
Pommery : Le vignoble ossature
Pour une maison de champagne, un vignoble est fondamental, c’est son ossature. “C’est non seulement le roc sur lequel nous bâtissons nos cuvées, mais aussi la preuve que nous sommes toujours vignerons. C’est important.” Propos du prince de Polignac. Chez Pommery, des vignerons, il y en a 130 sur 350 salariés de la maison. Ceux qui sont à Reims traversent quatre fois par jous le vignoble de 25 hectares qui entourent les bâtiments Pommery. Le Vignoble Pommery est tout simplement exceptionnel, avec ses 300 hectares répartis sur sept des plus prestigieux villages de la Champagne : Avize, Cramant, Sillery pour le chardonnay; Aÿ, Bouzy, Mailly et Verzenay pour le pinot noir. Tous classés à 100% sur l’échelle des crus. Fierté de la maison, il l’est d’autant plus qu’il est le premier au monde à avoir obtenu la certification environnemental ISO 14001.

L’assemblage à l’épreuve du bois
La vinification est un grand moment pour Jean-Mary Tarlant, excellent technicien, doublé d’une âme de chercheur. Fort de ses 13 hectares et de ses quatre crus, il élabore des vins bien distincts. La cuvé prestige, Cuvée Louis (50% pinot noir et 50% chardonnay), a la particularité d’être vinifiée en fûts des Vosges. Les vins de réserve vieillissent sous bois. Jean-Mary Tarlant recherche avant tout complexité, longévité et fraîcheur. Il estime qu’à cet égard le bois est d’un grand apport. Il aimerait aller plus loin en matière de vinification sous bois. Les cuvées sont dégustées tout au long de l’hiver, afin de définir leurs caractéristiques gustatives et olfactives qui permettront l’assemblage, réalisé au début d’avril. Quatre générations de Tarlant se réunissent alors pour donner leur avis. La décision prise, les vins sont assemblés et mis en bouteille pour un long vieillissement en cave, d’au moins quatre ans, gage de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *