Origine et Histoire du Champagne

Statut Dom-Perignon
La Culture de la vigne en Champagne remonte loin, très loin dans le temps. On situe son origine à l’ère tertiaire. La découverte d’un cep fossilisé près de Sézanne l’atteste. Origine de la vigne ne prouve, bien entendu, nullement le culture par l’homme. D’ailleurs, cette vigne à l’état sauvage ne pouvait produire des raisins (ressemblait plus à la vigne vierge). Il faudra attendre l’ère quaternaire pour que vignes et hommes associent leurs compétences.
La Champagne est une ancienne mer inférieure (à l’air secondaire) représentant aujourd’hui une couche sédimentaire de 200 mètres d’épaisseur, pouilleuse (c’est-à-dire désolée et stérile) et crayeuse. Constituée d’un socle de craie à Micaster (oursins fossiles) et par zones du crétacé supérieur surmonté de dépôts tertiaires.
Dans l’Antiquité on cultive bien la vigne de cette région. Pline l’Ancien parle beaucoup des vins d’Aÿ. Ce sont des vins tranquilles, rien de plus. Saint Rémi, évêque de Reims, possèdera quelques arpents de vignes et à sa mort la succession épiscopale intégrera ce patrimoine comme une tradition. Des lettres nous prouvent depuis cette époque l’intérêt que l’on portait au vin de la Champagne, notamment parmi les ecclésiastiques. Le Pape Urbain II (natif de la région) assurera le promotion des vins d’Aÿ en multiples occasions.
Les vins de la région de la Champagne, après un usage surtout liturgique et paroissial, développent un intérêt économique pour le clergé et sa communauté. Les moines améliorent des techniques culturales, les vinifications, le choix des pieds de vigne…
Dans les années 80, le vignoble champenois se divise en trois secteurs : la Montagne de Reims, la Vallée de la Marne, la Côte des Blancs. Il faut ajouter le vignoble de l’Aube et celui de l’Aisne (très limité). La champagne vinicole occupe plus de 30.000 personnes, dont 15.000 vignerons. Les seuls cépages autorisés à produire du champagne, selon la loi, sont le Chardonnay, le Pinot Noir, le Pinot Meunier.

Chardonnay
Le Chardonnay est implanté surtout la Côte des Blancs. Il est présent sur 6.000 hectares environ, soit le quart du vignoble. C’est un cépage de grande qualité. Il apporte finesse et légèreté, charme et sensualité aux assemblages. Un blanc de blancs, 100% donc de Chardonnay est un champagne d’une extrême finesse.

Le Pinot Noir est cultivé sur une plus grande surface que le Chardonnay. Environ 7.500 à 8.000 ha. Il aime ces sols, surtout celui de la Montagne de Reims. Le Pinot Noir apporte de la vigueur, de la force, de la sève et beaucoup de fruit aux assemblages.

Le Pinot Meunier s’installe sur 10 à 11.000 hectares. Il apporte du fruité mais il manque de finesse, sauf quand il est bien suivi et implanté sur un terroir propice. L’œnologie et l’art de la vinification commencent dans les vignes. Taille, fumures, traitements anticryptogamiques…

Pinot Noir
Parfaite osmose entre l’homme et la plante, remarquable communion pour aboutir à l’art suprême, le vin ressemble nécessairement à ceux qui le font. Plante saine et homme de talent créeront un vin délicieux, équilibré, personnalisé. Lorsque les raisins ont atteint la maturité, équilibre entre une valeur de sucre et d’acidité, la fête des vendanges carillonne aux quatre coins de la Champagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *