[nggallery id=34]

LA MAISON ANSELME SELOSSE

Parfois surgit un jeune vigneron qui commence sa carrière avec des idées allant à l’encontre de traditions locales. Si son approche est le fruit d’une réflexion mûrie et d’une forte conviction, il produira un vin complètement novateur, ou simplement intéressant, mais dans tous les cas il pourra se targuer d’avoir fait évoluer l’art vinicole de Champagne. Ce sont de tels hommes, entêtés, qui repoussent les frontières de la créativité et qui construisent de nouvelles traditions. Anselme Selosse en est un.
En 1980, Anselme Selosse reprend la maison Selosse connu jusque là pour ces superbes champagnes blanc de blncs. Ayant étudié l’oenologie à Beaune, Anselme Selosse utilise les pratiques bourguignons d’alboration des vins blancs pour faire son champagne. Une fois qu’il a pressuré les raisins, les moûts sont transférés dans des barriques de 228 litres, dont 10% sont neuves, pour la fermentation. Pas de régulation de température, il laisse la fermentation s’opérer à son propre rythme. La lie est remise en suspension par « batonnage » chaque semaine pendant l’hiver et chaque mois pendant l’été, comme à Meursault afin d’acquérir le maximum de richesse et de gras dans le champagne. La fermentation malolactique est naturellement coupée grâce à l’acidité naturelle élevée des vins Selosse, qui est obtenue en évitant les engrais contenant de la potasse minérale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *