Dom-Pérignon

Ce nom incarne à lui seul à la fois l’histoire du champagne, le summum du luxe et du raffinement et un must pour les amateurs de grandes bouteilles… Et il en faut du talent, de l’ambition et de la grâce pour tenir ce triple rôle… Certes Dom Perignon, moine cellérier de l’abbaye bénédictine d’Hautvillers pendant 47 ans, n’a sûrement pas imaginé le vin effervescent que nous dégustons aujourd’hui, mais ses travaux, notamment dans le domaine du choix de l’assemblage des cépages et de la clarification des jus, en font un maillon essentiel et incontournable de la chaîne qui a conduit le champagne à son statut actuel. Mais le fait d’être la première cuvée de champagne dite de prestige a logiquement amené ses élaborateurs et ses promoteurs à une sorte de permanence voire de quintessence dans l’excellence… Alors Dom Perignon est la bouteille que l’on offre lorsque l’on rencontre le plus belle fille du monde mais aussi celle dont on analyse méthodiquement les millésimes et que l’on déguste avec respect entre vrais amateurs de champagnes… Celle qui est magnifiée et transcendée par Karl Lagerfield et aussi celle qui ose les associations culinaires les plus risquées et les plus décalées… Voilà pourquoi Richard Geoffroy, son chef de caves « à la fois poète, philosophe et chercheur » s’est donné comme objectif « la réinvention permanente de l’exceptionnel »

Voici le seul résultat